Rechercher
  • L'équipe 3WRH

Ada Lovelace : ces femmes qui ont marqué l’histoire de la tech (#2)

Dernière mise à jour : 25 mai



Ada Lovelace : à l’origine du premier programme informatique 🏆


💡 Très connue dans les milieux féministes allemand et anglo-saxon, Ada Lovelace demeure encore méconnue en France. Pourtant, le langage informatique Ada a été nommé en son honneur !


L’origine d’une passion pour l’informatique 💻


Fille de Lord Byron (un célèbre poète britannique), Ada Agusta nait en décembre 1815. Sa naissance, en dehors des liens sacrés du mariage, conduit Lord Byron à épouser sa mère, Annabella Mikbanke, afin d’éviter un scandale.


Comme tout poète de son époque, Lord Byron force un peu trop sur la boisson et se montre violent envers sa femme qui le quitte dès janvier 1816. Une fois l’acte de séparation signé, le poète s’exile pour toujours. Il ne reverra jamais sa fille…


La jeune Ada grandit donc avec sa mère. Passionnée de mathématiques, celle-ci veille à ce que les précepteurs de sa fille lui apprennent de manière approfondie les mathématiques et les sciences. 🔢


Cette éducation particulièrement inhabituelle pour une jeune fille du XIXe siècle lui permet de rencontrer de grands chercheurs et scientifiques.


Une rencontre qui bouscule le cours de sa vie 📌


À 17 ans, elle fait notamment la rencontre de Charles Babbage. Ce nom ne vous dit rien ? Et pourtant, ce mathématicien et inventeur visionnaire est le premier à avoir énoncé le principe même de l’ordinateur ! 🏆


💡 En 1834, alors qu’il développait une machine à calculer, Charles Babbage a eu une idée de génie : rajouter des cartes mécaniques programmables dans sa machine.


La lecture de ces cartes donnerait des instructions et des données à sa machine. Il passa le reste de sa vie à développer un prototype, mais il mourut avant d’achever son œuvre. C’est l’un de ses fils qui construisit l’unité centrale puis l’imprimante en 1888 !


💒 Pour en revenir à Ada, son histoire se poursuite par un mariage en 1835 avec William King, un comte et scientifique anglais. De ce mariage naissent trois enfants qui occupent les journées de Lady Lovelace, sans lui faire oublier les mathématiques.


Le début d’une carrière 💼


📖 En 1842, on lui propose de traduire en français un article décrivant la machine analytique de son ami Babbage. Elle accepte cette proposition et consacre neuf mois à ce travail. Quand elle finit par le présenter au concepteur de la machine, celui-ci, surpris, lui demande pourquoi elle n’a pas rédigé elle-même le mémoire sur sa machine. Il lui propose alors de développer sa traduction en ajoutant des notes sur certains aspects de l’objet.


Avec l’aide de Babbage, Ada rédige des notes classées de A à G, triplant le volume du texte initial ! La note G s’appuie sur un algorithme et permet de calculer les nombres de Bernouilli (une suite de nombres rationnels) avec la machine. 🔢


🥇 Le programme résultant des notes de Lady Lovelace est aujourd’hui considéré comme le premier programme informatique au monde. En effet, c’est la première fois qu’un langage est utilisé pour être exécuté par une machine. De plus, la boucle conditionnelle, concept phare de l’informatique, apparait dans les notes d’Ada.


💬 Bien sûr, ces notes, rédigées par une femme, font débat. Est-ce bien Ada qui les a rédigées ? N’est-ce pas Babbage lui-même qui les lui auraient soufflées ? Les partisans des deux camps sont nombreux et nous n’aurons peut-être jamais le fin mot de l’histoire…


Toutefois, les notes d’Ada laissent penser que sa vision de la machine dépasse celle de Babbage : elle ne s’arrête pas à la notion de calculette numérique, mais imagine déjà une machine capable d’effectuer des calculs universels ! 🚀



🎓 Trouvez votre formation dans le digital